Catégories
nature

Une pause dans l’instant présent

Une pause dans l’instant. Tel un aigle se faufilant entre les nuages pour toujours planer dans le ciel bleu, je pénètre dans la caverne de l’inspiration afin de me laisser aspirer par la lumière de la création.

une pause dans l'instant

 Une pause dans l’instant présent

Prendre de la hauteur de vue en déployant les ailes de la tranquillité. Les idées viennent ; parfois la source tarit. 

Tel un aigle se faufilant entre les nuages pour toujours planer dans le ciel bleu, je pénètre dans la caverne de l’inspiration afin de me laisser aspirer par la lumière de la création. Prendre de la hauteur de vue en déployant les ailes de la tranquillité. Les idées viennent ; parfois la source tarit.

Qu’importe. Asséché d’images, je goûte à la joie d’accomplir mon quotidien. Bientôt reviendront les histoires ou une nouvelle façon d’exprimer mon intériorité. Je ne suis pas un être passionné, mais, fort de mon opiniâtreté, comme le loup poursuivant sa proie ou l’ours soignant les ombres, je plonge dans les eaux colorées de l’imagination pour atteindre les rives incarnées de la réalisation. 

une pause dans l'instant

 

une pause  dans l'instant

Alors je dresse un feu dans la nuit et danse jusqu’à retrouver la flamme embrasant l’esprit ou la chaleur embaumant mon corps. Au son du tambour martelant mon cœur, j’écoute les formes qui se dessinent dans mes yeux. Je les suis plus que je les prends jusqu’à ce que la paix habille mon âme de son parfum d’éternité. 

Le présent. 

Est-il  encore opportun d’écrire aujourd’hui ?

Oui. Pour déchirer l’anxiété qu’engendre l’incertitude et ainsi libérer le calme coulant au tréfonds de l’écrivain, lequel pourtant s’essouffle quand il sait que la culture s’éteint.

Alors, il donne priorité au quotidien ; le présent des petits gestes lui offrant tant l’essentiel que la tranquillité. Alterner le travail concret, tel celui des mains, et l’expression artistique est un équilibre serein. Quand la nature est à la porte, la marche est le poumon, dans lequel circule la création. La musique, l’oreille où rentre l’inspiration. La danse, les pieds sur lesquels s’appuie l’improvisation. Le silence, le vide où s’élève le lendemain ; quand, tôt le matin, les doigts oseront dessiner l’imagination. Quand le confinement éloigne l’aspirant des forêts, rivières et lagons, l’écriture peut-être le rêve faisant rentrer l’océan et reculer l’espace du temps.

 
une pause dans l'instant

https://www.facebook.com/jlbecrit

Par jean-luc bremond

Je suis né en 1964. Depuis de nombreuses années, je vis avec ma famille dans une communauté axée sur la non-violence où j'exerce le métier de boulanger et de potier. Je joue de la musique et anime des ateliers de danse traditionnelle. C'est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que des histoires sont nées, nourries de la richesse de l’expérience communautaire. Romans de fictions, contemporaines ou historiques, sur la résistance des individus et des peuples pour conquérir la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *