Catégories
Amérindien homme-médecine

Publication numérique du chant du tambour

Publication numérique du roman le chant du tambour Fiction sur la quête et la mission d’un amérindien

Publication numérique du chant du tambour

https://catalogue.5senseditions.ch/qc/livres-numeriques-8/210-jean-luc-bremond.html

Publication numérique
éditions 5 sens

Publication numérique : résumé

Alors que sévit la Grande Guerre en Europe, un jeune Algonquin de treize ans doit entreprendre sa quête de vision. Cependant son père, homme-médecine, a d’autres projets. Il l’envoie en mission pour interpeller ceux qui menacent son peuple et pour que s’accomplissent les prophéties. Il doit pour cela faire un tambour, c’est en le battant qu’il trouvera sa destination. Commence alors un voyage initiatique et périlleux; dans les couleurs des quatre points cardinaux avec comme guide le chant du tambour.

Extrait

« Ce que tu vois n’est pas ce qui est, mais ce que tu rêves qu’il soit. Il n’y a pas de limites à ta vision, car tout est relié dans l’existence, les esprits comme les êtres. Tu observes la pêche de l’ours et son esprit t’enseigne la force de l’âme, tu contemples la chasse du faucon et son esprit te dit de saisir l’occasion quand elle se présente à toi. L’énergie circule à où  tu mets ton attention et maintenant est le moment de ton songe. Alors le rêve devient possible et ta vision
efficace. »
Achack médita longtemps les mots de son père.

Esprit


« Le chaman est celui qui interprète les esprits, n’est-ce pas ? interrogea-t-il.
– C’est celui qui est imprégné de l’esprit. »
En silence, père et fils contemplèrent les nuages obscurcissant la vallée.
« Je vais te conter maintenant une légende d’un peuple de l’ouest, les Innus. »
Il fit une pause pour appuyer ce qu’il avait à dire.

Publication numérique : caribou

« Un jour un vieil homme sentit sa fin approcher. Il fut très triste car il aimait la vie. Il se rappela alors de la chasse aux caribous quand il était plus jeune. Avant de partir pour l’autre monde, il voulut voir une dernière fois un caribou en hommage au Grand Esprit. Il partit loin du village par un temps glacial. Le vieillard ressentit bien sûr le froid,  toutefois son rêve fut plus fort encore. Il marcha longtemps à la recherche du troupeau, cependant  il ne vit pas l’animal tant désiré. Il pensa alors que la bête s’était cachée à l’abri du blizzard. Il n’avait pas mesuré son état d’épuisement, le désespoir le gagna. Le gèle pénétra ses articulations et le pisteur s’effondra à terre, sa longue barbe dans la neige.

Le grand esprit

L’ancien pleura l’animal qui avait disparu. Le Grand Esprit l’entendit et comprit l’amour du vieil Innu pour la nature et ses habitants, il décida de le nommer : « maître caribou ». Alors les forces revinrent au chasseur et sa douleur disparut instantanément. C’est pourquoi le caribou est seulement blanc sous la bouche, comme la longue barbe enneigée de l’aîné. Aime les vivants, respecte leurs esprits, alors tu seras entendu toi aussi par le Grand Esprit. Le pouvoir du rêve s’acquiert par le respect de la nature, la force de la vision s’obtient par l’authenticité du rêveur. »

 

https://www.facebook.com/jlbecrit/


 

!important;

 

 

Par jean-luc bremond

Je suis né en 1964. Depuis de nombreuses années, je vis avec ma famille dans une communauté axée sur la non-violence où j'exerce le métier de boulanger et de potier. Je joue de la musique et anime des ateliers de danse traditionnelle. C'est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que des histoires sont nées, nourries de la richesse de l’expérience communautaire. Romans de fictions, contemporaines ou historiques, sur la résistance des individus et des peuples pour conquérir la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.