Catégories
confinement

Quarantaine d’un confident joyeux

Sur un tapis

Quarantaine, virus et surprise

quarantaine  sur un tapis

C’est drôle. Alors que je me réjouis de sortir enfin d’un possible virus, son excrétion levant peu à peu la quarantaine, voilà que j’en découvre un autre : du nom de discorde. Celui qui emporte le monde, par la peur qu’il engendre, serait-il un révélateur de la fragilité des liens du présent ? Qu’importe. Il aura été pour moi l’occasion de marcher sur une nouvelle terre, faite de tranquillité, sincérité et humilité. 

Quarantaine: l’après se prépare maintenant

Comme le dit Gilles Vigneault : « l’après se prépare maintenant. » Si le musicien chante l’humour, joue l’amour et danse la vie, alors je suivrai les mélodies qu’il égraine en chemin pour m’emplir les poumons de joie.Ainsi se tisse le solide tissage des aspirants à lumière, aux multiples couleurs mêlées tant d’empathie que de bienveillance, afin de recouvrir l’obscurité et relever l’humanité. Il reste la légèreté et la gratitude d’être vivant.

https://www.facebook.com/jlbecrit

https://jlbecrit.ovh/blog-dauteur-de-romans/

Quarantaine d’un confident

Depuis douze jours, suite à des signes concordant avec une possible infection au virus, sans pour autant de complications, notre famille est isolée au sein de la communauté. Pour moi : pas de boulangerie, des vacances et un bilan.

quanrantaine dans la verdure
S’il y a de la musique dans ton âme, elle s’écoutera dans tout l’Univers. Lao Tseu

Quarantaine : un sourire d’amitié

Depuis douze jours, suite à des signes concordant avec une infection au virus, sans pour autant de complications, notre famille est isolée au sein de la communauté. Pour moi : pas de boulangerie, des vacances et un bilan.

été dans les champs, jpeg

Je respire la nature et goûte au présent. Ma vie est en jachère ; elle a travaillé le passé, transmis l’instant et saisi l’aile de demain. Après les sillons du bouleversement, viennent les moissons des remerciements. La lumière devient le discernement. Il y a un avant et un après ; le fil en est la joie. Avancer sans réfléchir et agir sans en faire grand cas. Quand je revisite mes romans, outre qu’ils dévoilent mon jardin secret, je réalise que deux d’entre eux sont mon chant. La mélodie du respect et la danse de la voie. En battant mon cœur sur la Mère des vivants, j’interprète les sons des éléments ; lesquels rient tels des enfants. Errance ou enracinement ? En se nourrissant du ciel et de la terre, humblement, l’arbre reste droit. Il rêve son élan et marche sous les étoiles du temps. Il nous sourit d’amitié et nous soutient dans nos choix.
Avec les minéraux, végétaux et animaux, il guide l’humanité pour fleurir de solidarité. 
 
 

 

 

 

 

 
 

Par jean-luc bremond

Je suis né en 1964. Depuis de nombreuses années, je vis avec ma famille dans une communauté axée sur la non-violence où j'exerce le métier de boulanger et de potier. Je joue de la musique et anime des ateliers de danse traditionnelle. C'est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que des histoires sont nées, nourries de la richesse de l’expérience communautaire. Romans de fictions, contemporaines ou historiques, sur la résistance des individus et des peuples pour conquérir la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *