Catégories
chaman mongolie

Chronique, la voie de l’errance

Chronique Stéphanie Pereira, sur Facebook. Qu’est-ce qu’on attend pour lire


https://www.facebook.com/stephaniepereira947/posts/167576264623429

 
Chronique la voie de l'errance

« Leurs grands-parents avaient connu l’invasion chinoise, ils avaient pleuré l’exil de leurs parentés et amis. Les garçons et les filles avaient grandi dans la mémoire de la destruction de leur peuple. Ils connaissaient eux-mêmes l’expérience de l’humiliation, de la brusquerie. Ils vivaient quotidiennement dans la peur des armes et la hantise de voir certains de leurs compatriotes s’immoler dans les flammes. »

Chronique, résumé

Chronique Gobi au Tibet

Naranbaatar n’a que neuf ans quand un étranger se présente dans sa famille…
La Mongolie est séparé en deux. Le sud appartient à la Chine et le Nord à la Russie. Naranbaatar vie avec sa famille dans leur yourte en plein désert de Gobi en Mongolie Intérieur. Une vie de nomade.
Jusqu’au jour où cet étranger débarque chez eux. Naranbaatar est en âge d’aller à l’école. Mais sa famille ne fait pas confiance au chinois… Malgré tout, Naranbaatar se retrouvera en pension.
Il se liera d’amitié avec deux autres jeunes garçons, tout deux également en mal de vivre.
Ils décideront de s’enfuir de la pension… Non sans mal, ils y arriveront. Et c’est le début d’un long périple de plusieurs années qui s’ouvrira à eux.

Ils feront de belles rencontres mais affronterons aussi des climats extrêmes et devrons faire face à de nombreuses difficultés.

École

Mais rien ne les arrêtera ! Ils traverseront l’Himalaya, la Tibet, le Népal… Un détour qu’ils seront contraints de faire pour pouvoir retrouver leur famille sans se faire prendre par les forces de l’ordre.

Leur voyage sera leur propre école. Ils apprendront d’autres langues et s’imprégneront d’autres cultures. Finalement, l’école de la vie ne leur saura t-elle pas plus bénéfique que la pension obligatoire les éloignant de leur propre culture ?
Les jeunes garçons arriveront-ils au bout de leur périple ? Retrouveront-ils leur famille ? Leur amitié sera t-elle assez forte pour affronter toutes les épreuves qui se dresseront devant eux ?

Chronique errance

Chronique : voyage

Une livre magnifique. Un voyage plein d’émotions. Une lecture poignante. En suivant ce voyage, nous avons l’impression de partir dans une toute autre époque. L’auteur nous décrit un paysage tellement sublime mais si changeant le tout avec beaucoup de précision. Il nous retranscrit également une situation politique qui met à mal les « petits peuples » qui cherchent seulement à garder leurs us et coutumes.
A travers la romance de ces jeunes garçons, nous sommes non seulement bouleversés par leur histoire mais aussi par la vie imposée dans les minorités ethniques.
Un livre qui me change de mes lectures habituelles ; et je suis totalement conquise !

 

Fiction sur les péripéties d’un Mongol


https://jlbecrit.ovh/la-voie-de-lerrance/

Par jean-luc bremond

Je suis né en 1964. Depuis de nombreuses années, je vis avec ma famille dans une communauté axée sur la non-violence où j'exerce le métier de boulanger et de potier. Je joue de la musique et anime des ateliers de danse traditionnelle. C'est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que des histoires sont nées, nourries de la richesse de l’expérience communautaire. Romans de fictions, contemporaines ou historiques, sur la résistance des individus et des peuples pour conquérir la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.